News

News

events

A la découverte des coworkers de O’Botama #2

Yannick FOGANG est un jeune entrepreneur camerounais diplômé en 2013 de l’Institut Universitaire Technologique de Bandjoun en « Programmation Informatique ». Après trois ans d’activité professionnelle au sein de diverses startups, il décide de se lancer à son propre compte.

La société Holly-It voit donc le jour en Août 2016. En tant qu’agence web, elle propose divers services à sa clientèle à savoir : développement web, conception de plateformes web et mobile. Dans le cadre de ses activités, elle effectue aussi des travaux de sous-traitance pour différentes compagnies étrangères.

L’équipe de Holly-It est composée de quatre personnes dont trois personnes qui travaillent à temps plein et une personne qui évolue en freelance. En termes d’organisation, la société a pour modèle de fonctionnement le « all online » c’est-à-dire que tout se passe en ligne (gestion de l’activité courante, réunion entre associés, etc….)

En dehors d’être à la tête de Holly-It, Yannick est également Lead Developer pour le compte de la startup française Culture Live et effectue plusieurs missions en freelance.

 

 

 

 

Fiche d’identité de la Startup

Référent à O’Botama : Yannick Fogang, Développeur Full Stack / Entrepreneur.

Email         : fogang24@gmail.com / yannickfogang@yahoo.fr

Skype       : yannickfogang

GitHub      : yannickfogang

events

NABIKO

 

« NABIKO » est le nom qui a été donné au programme de mentoring organisé par SEEDS et O’Botama, avec le soutien de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ). NABIKO est formé de deux mots : de « Nabi » en langue Bangangté qui signifie innover, améliorer et de « Eko » en langue Yoruba qui veut dire apprentissage, accompagnement. NABIKO est donc le programme d’accompagnement de l’innovation.

Le programme de mentoring NABIKO a officiellement été lancé le 24 février 2020 à Yaoundé et va durer huit mois. Dix startups (dans le secteur des TIC, énergies renouvelables, biomédecine, logistique) ont été sélectionnées suite à un appel à candidature. Ces startups vont bénéficier des avantages suivants : un accès gratuit au programme d’incubation O’BOTAMA et au support d’entreprise virtuel; une subvention de 500 euros; une visibilité auprès des business Angels de la diaspora; la possibilité pour les meilleurs projets d’être soutenus à la fin du programme.

La première étape de l’accompagnement a été un bootcamp qui s’est tenu du 24 au 28 février 2020. Pendant 5 jours, les participants ont été entretenus sur des thèmes en lien avec l’entrepreneuriat (pitcher son projet, faire son business plan, passer de l’idée au business, faire la recherche de financement etc). A la fin du bootcamp, chaque startup s’est retrouvée avec un mentor. Chaque équipe va travailler au cours des prochains mois sur la base d’un contrat de mentoring. La première évaluation « mentoring agreement » se fera au mois d’Avril 2020.

NABIKO a vu le jour grâce au Programme Migration et Diaspora de la GIZ. Chaque année, la GIZ encourage les migrants vivant en Allemagne, à travailler en qualité d’experts de la diaspora pour des missions de durée déterminée. Elle soutient aussi des organisations de la diaspora qui réalisent des projets dans des pays en développement, conjointement avec des organisations locales. C’est de là qu’est née la collaboration entre SEEDS et O’Botama. SEEDS étant l’organisation de la diaspora et O’Botama l’organisation locale partenaire. NABIKO a pour but de promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation au Cameroun, mais c’est aussi un transfert connaissances entre des experts de la diaspora en Allemagne et des entrepreneurs Camerounais.

 

 

events

Rencontre avec le photographe Dand’hipster

« Black Face, Face of Hope » est la première expo photo faite à O’Botama. L’auteur de ces oeuvres, Steeve Ndiwa, répond à quelques questions pour O’Botama.

Q/Quelques mots sur Dand’hipster…

R/Dandhipster vient des mots « dandy » et  « hipster », deux expressions nées respectivement en Angleterre et au Etats-Unis. J’y ai associé ma propre vision en tenant compte de mon milieu car je vis et travaille au Cameroun. Je me considère à la base comme une sorte d’esthète avec une vision iconoclaste. J’ai ainsi créé un univers qui associe mode retro, art contemporain, design et photographie d’art. Je suis passionné de lecture et de culture cela m’a aussi été utile. En bref Dandhipster est un « life style » autour d’un style de vie sobre atypique iconoclaste, autour de plusieurs domaines.

Q/Comment êtes-vous venu à la photo ?

R/A la base, j’ai étudié l’histoire. A un moment, les textes ne me suffisaient plus. Je voulais cristalliser les différents univers qui aiguisent ma curiosité et la photo m’a paru être le meilleur moyen de le faire. J’aime quand les gens se souviennent, j’aime créer de l’enthousiasme et de la nostalgie. Le monde est trop « FAST » à mon avis. Il y’a un énorme travail autour de la conservation de la mémoire. Je veux par mes clichés, faire revivre des périodes dites révolues par certains mais qui pour moi, traversent le temps et l’espace. Mon but est de raconter des histoires. Cette démarche a été soutenue par mon tout premier mentor en photo, Vitor Miranda, poète et photographe brésilien.

Q/Quelle est votre façon de travailler ?

R/J’ai une idée en tête, je fais des recherches sur mon thème de travail et je définis mes objectifs. Je m’engage en prenant en compte le vécu des personnes au quotidien, leurs qualités, en étudiant l’histoire des lieux et des personnes dans le strict respect de leurs paradigmes et de leur considération anthropologique. J’associe les techniques de photos numériques à celles argentiques.

Q/Pourquoi avoir choisi le noir et blanc ?

R/J’aime le noir et blanc car ils m’interpellent. Le noir et blanc sont le support colométrique qui pour moi évoque plus le commencement des choses. Après, je trouve ces couleurs poétique et sobres.

Q/Quelles sont vos influences et inspirations artistiques ?

R/Mes influences viennent de plusieurs univers. J’apprécie le groupe ART COMES FIRST basé à Londres. Ils ont créé un univers passionnant. Le photographe de « streetstyle » béninois Nabille Quenum m’a beaucoup inspiré, le groupe MARCHE NOIRE LOME, les photographes B.Tchatchouang et Yvon Ngassam au Cameroun. Bref j,’associe plusieurs univers horizons autour du design africain, de la mode ethnique, du patrimoine des arts visuels etc. Je suis influencé par les relations entre le continent africain et le monde, par la diaspora noire notamment.

Q/Les personnes sont des sujets phares de votre exposition. Comment se fait le choix des modèles ?

Pour le choix de mes modèles, j’ai voulu mettre en exergue des visages de personnes pour moi inspirantes qui impactent le quotidien dans leur domaine d’activité. Des personnes qui aiment ce qu’elles font et que j’ai suivi sur plusieurs années.

Q/Quels sont vos projets artistiques pour les prochains mois?

R/J’ai récemment fait un voyage dans le sud du Sénégal. J’aimerai créer une banque de données sur les vieux bâtiments coloniaux du continent, perfectionner mes techniques photos. Je prépare aussi plusieurs expos solos. Je vise la biennale de Dakar, et enfin j’aimerais créer un POP UP STORE qui associera design, art visuel, gastronomie, vente d’accessoires vintages et photographie.

 

Vous pouvez suivre Steeve sur :

https://www.facebook.com/DANDHISPTER/

https://www.instagram.com/explore/tags/dandhipster/

events

Session d’𝐈𝐧𝐢𝐭𝐢𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 à 𝐥𝐚 𝐩𝐫𝐨𝐠𝐫𝐚𝐦𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐦𝐢𝐜𝐫𝐨𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫ô𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐀𝐕𝐑 animée…

𝐎𝐛𝐣𝐞𝐜𝐭𝐢𝐟𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 :
Donner un aperçu technique détaillé sur le microcontrôleur ATmega328p.
Apprendre à programmer les microcontrôleurs AVR en utilisant la carte ARDUINO.
Apprendre à réaliser une propre solution en se basant sur un ATmega328p SMD (Soudure d’une carte électronique, Burn Bootloader, Programmation avec l’ICSP …).

𝓢𝓮́𝓪𝓷𝓬𝓮 1.1 : 𝓘𝓷𝓽𝓻𝓸𝓭𝓾𝓬𝓽𝓲𝓸𝓷
• Notions de base en électronique.
• Présentation de l’environnement de développement (IDE).
• Présentation détaillée de l’Arduino côté hardware.
• Présentation théorique un peu plus détaillée sur le microcontrôleur ATmega328p : L’architecture interne, l’alimentation, la fréquence de traitement, les convertisseurs analogiques numériques, le signal PWM, les protocoles de communication série, l’ICSP … etc.

𝓢𝓮́𝓪𝓷𝓬𝓮 1.2 : 𝓒𝓸𝓭𝓲𝓷𝓰
• La structure du code.
• Les instructions.
• Les variables et les constantes prédéfinies.
• Les types de données.
• Les opérateurs et les fonctions.
• La communication série … etc.

𝓢𝓮́𝓪𝓷𝓬𝓮 2: 𝓐𝓹𝓹𝓵𝓲𝓬𝓪𝓽𝓲𝓸𝓷𝓼
• Application : Bouton Led, Light Sensor, Potentiomètre Led, Sound Sensor, Touch Sensor, Buzzer.
• Contrôle d’un servomoteur.
• Affichage sur écran LCD 1602.

Pour plus d’informations, contactez le +237 696 56 55 77 ou le +216 56 091 656.
𝐅𝐨𝐫𝐦𝐮𝐥𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐝’𝐢𝐧𝐬𝐜𝐫𝐢𝐩𝐭𝐢𝐨𝐧: https://bit.ly/3853pFy

events

Nous recrutons un business developer!

Rattaché au responsable de l’Atelier d’Innovation Collaboratif O’Botama, il ou elle assurera des  missions de développement commercial et de suivi des partenariats. Il ou elle aura aussi la responsabilité d’accompagner, de conseiller et de coacher les projets incubés en fonction de leurs objectifs et de détecter les candidats à l’incubation.

Les missions :

  • Mise à jour de la base de données des prospects et partenaires potentiels de O’Botama;
  • Prospection et démarchage vers le public cible de O’Botama;
  • Développement des partenariats et suivi des partenariats existants;
  • Rédaction et envoi régulier de newsletters à la base de données de O’Botama;
  • Préparation dans les délais des candidatures O’Botama pour subvention;
  • Représentation de O’Botama aux évènements;
  • Organisation d’évènements à O’Botama;
  • Management et développement la communauté O’Botama;
  • Assistance, coaching et suivi des projets incubés à O’Botama;
  • Veille sur les activités en lien avec l’entrepreneuriat, l’innovation et la culture.

Le profil recherché : 

  • Diplômé en marketing/ communication/ gestion / management ou une qualification équivalente;
  • Avoir au moins 2 ans d’expérience dans le business development;
  • Avoir une expérience dans le cadre de la création et/ou dans l’accompagnement de startups (montage de dossiers de présentation de projets technologiques et économiques et business plans);
  • Parfaite maîtrise orale et écrite du français et de l’anglais;
  • Sens de l’écoute, bon relationnel, dynamisme, rigueur et organisation.

Intéressé par cette offre? postule avant le 15 janvier 2020 en nous envoyant par mail, ton CV et une lettre de motivation.

Nous te voulons dans notre équipe.

O'Botama events

O’Botama dans le « 2019 NEXT IMPACT 30 »

« 2019 NEXT IMPACT 30 s’inscrit dans le cadre du Prix de l’Entrepreneur Africain 2019. Il met en exergue des startups ambitieuses qui se sont distinguées par leur rôle dans la société et leur impact parfois extraordinaire.

Ces entreprises, agents au service de la croissance positive, sont les acteurs d’un mouvement en mutation dont les actions ont une empreinte sur leur environnement.
En lançant l’initiative Next Impact, Africangels a souhaité ouvrir un nouveau chapitre destiné à valoriser ces entreprises qui ont un impact positif. Il confirme ainsi son engagement à leur côté, qui se manifeste par ailleurs à travers un accompagnement personnalisé axé sur les aspects stratégique et financier, et des activités de business angela dédiés aux projets orientés sur l’Afrique. »

 Propos de Aldo Fotso, CEO Africangels.

O’Botama figure dans l’édition de cette année. Pour lire le document en entier, il vous suffit de cliquer ici

Indice – 2019 Next Impact 30

events

Nabiko mentoring program 2019-2020

 

Vidéo de présentation 

Apply now and be part of an 8 month mentoring program
#1 Présentez votre idée avec un pitch vidéo
#2 Begin your 8-month mentoring phase
#3 Join O'BOTAMA incubation program
#4 Unleash your potential and scale

We are looking for…
Students, employees, entrepreneurs​ who ...
- Have a business idea in an early adopter phase
- Operate in the fields of biomedicine, renewable energies, connectivity,
autonomy in logistics, finance, and agriculture
- Are based in Cameroon
- Are solving a local development challenge
- Want to improve their business operations by interacting with experts and African
diaspora mentors
- Are ready to commit to the 8-month NABIKO mentoring program.

Apply if your project fits in the following areas.
- Renewable energy​
- Internet of things
- Biomedicine
- Autonomy and logistic
- Finance
- Agriculture.

Top 10 applicants​ are ...
- Opportunity to join an 8-month mentoring program
- Access to industry experts from the African diaspora
- Access to physical workshops in Cameroon free of charge: 5-day boot camp
- Access to O'BOTAMA incubation program free of charge for one year
- Access to virtual business support
- Grant of up to 500 € during the mentoring program and
based on goals achievement
- Visibility to potential investors from a diaspora business angel group with the possibility of
follow-up investment at the end of the program for best-ranked projects.

Quelques images de l’après-midi « Nabiko »

events

A la découverte des coworkers O’Botama #Part1

TCHOP BIO SARL, qui au départ portait le nom de NYANGO est une entreprise camerounaise créée en 2018 par Omer DJABEA. Elle est spécialisée dans deux secteurs précis à savoir : l’agroalimentaire and la cosmétique. Elle fabrique et commercialise des produits de qualité à partir de matières premières locales ; elle s’investit donc à cet effet dans le cadre du MADE IN CAMEROON.

Les produits qu’elle commercialise sont (pour le compte de l’agroalimentaire) : thé au gingembre, chips de plantain, fruits séchés et poivre blanc. L’huile de neem, de coco et de ricin constitue les produits commercialisés dans le cadre du pole cosmétique. Les prix de ses différents produits sont de l’ordre de 200FCFA à 3000 FCFA.

Pourquoi nous sommes fans : Allant dans le même ordre d’idée, la société TCHOP BIO SARL met un accent sur sa politique de prix qui se veut accessible à tous. Elle souhaite offrir à ses clients des produits de qualité à un prix raisonnable. De plus, les différents produits sont conditionnés dans des packages attrayants ; C’est une preuve supplémentaire que l’entreprise s’inscrit dans une démarche d’ingéniosité et de création de valeur.

La société envisage se développer à travers la fabrication de plusieurs autres produits pour satisfaire les besoins de sa clientèle grandissante et exigeante.

Fiche d’identité de l’entreprise :

Nom du promoteur : M. Omer DJABEA

Référant à O’Botama : Chanel MEGNIKEU

Année de création : 2018

Page Facebook : https://www.facebook.com/nyangobeauty/

Mail : tchopbio@gmail.com

Téléphone : (+237) 652508852 / 653482607

events

Interview MakerLab

Du 23 au 26 Juillet à O’Botama, s’est tenu une formation certifiante sur les cartes électroniques Arduino. Celle-ci a été animée par Landry DZUACKOU, formateur du TechSpace tunisien MakerLab en partenariat avec le programme 10000CODEURS d’Objis et les startups TME Education et RobotSave. Landry a bien voulu répondre à quelques questions pour O’Botama.

Q1/ Comment définiriez-vous l’Arduino et quelles sont ses principales utilisations?

Arduino est une carte électronique destinée essentiellement au prototypage de projets. Dans le cadre professionnel que académique, l’arduino, offre une grande facilité à la mise en œuvre d’un projet et assure pour l’éducation une meilleure compréhension des systèmes technologiques.

Q2/ La maitrise de la technologie de l’Arduino par les Africains est-elle une nécessité pour l’essor de l’Afrique? Pourquoi?
Il est primordial d’être à jour sur les avancées technologiques. En Afrique nous le sommes très peu alors, l’initiation et la maîtrise d’une tel ingéniosité sur la conception de la carte Arduino est certes à découvrir, du moins à explorer.

Q3/ Quels sont les prérequis nécessaires pour suivre une formation sur Arduino?
Pour suivre une formation Arduino, il faut être préalablement un amoureux des systèmes technologiques bien avant d’être doté des aptitudes à comprendre l’électronique, l’informatique, l’automatisme…

Q4/ Parlez-nous de MakerLab et de votre collaboration avec TME Education et Robot Save.
Makerlab est une techspace, en clair un espace abritant du matériel technologique pour l’éducation, la recherche…des amoureux des systèmes technologiques. Le partenariat avec TME éducation et robotsave est présent pour renforcer davantage les objectifs de nos collaborations qui sont d’ailleurs un avantage majeur pour la grande communauté tech Camerounaise.

Q5/ Quel bilan après presque 2 semaines de formation?
Après ces deux semaines de formation, nous retenons tout abord l’intérêt majeur que portent les apprenants à nos formations, qui nous donne plus de vision sur un futur proche. C’est un bilan très positif et encourageant pour l’avenir.

Q6/ Que pensez-vous d’un espace d’accompagnement à l’entrepreneuriat comme le nôtre et quelles propositions nous feriez-vous pour l’avenir?
Nous sommes très admiratifs devant l’espace O’Botama et nous espérons à l’avenir nouer des partenariats forts et évolutifs avec vous.

Landry, merci.
Il est à noter qu’une une vingtaine de personnes ont participé à cette formation. L’objectif visé par MakerLab était de tester son module de formation au Cameroun et cela s’est avéré être un grand succès. D’autres formations sur d’autres thématiques, sont prévues dans les prochains mois. Pour en savoir plus sur les activités de MakerLab, rendez-vous sur https://www.facebook.com/tunmakerlab/